Les étudiants savent pertinemment que l’argent investi dans un BTS leur garantit un avenir. Le BTS est en effet la voie royale pour entrer dans la vie active.

L'APEC (Association Pour l'Emploi des Cadres) a montré que les titulaires de ce diplôme bénéficiaient de l’évolution de carrière la plus rapide dans le monde de l'entreprise.

En outre, depuis une quinzaine d’années, le taux de chômage des diplômés du supérieur baisse alors que celui des étudiants peu qualifiés a considérablement augmenté.

Or le taux de chômage des titulaires d’un BTS figure parmi les moins élevés des diplômes du supérieur. Le temps moyen d’accès au premier emploi pour les diplômés est de 3 mois.

Voilà qui devrait vous convaincre de parier sur la formation BTS.

Différents types d’apports financiers peuvent vous y aider :

• Vous pouvez opter pour des études en alternance. Dans ce cas, les frais de scolarité sont pris en charge par l'entreprise.
• le cursus prévoit des stages (la loi prévoit une rémunération mensuelle minimale de 554,40 € pour les stages de plus de 2 mois)
• prêts bancaires : des taux préférentiels vous seront accordés grâce aux partenariats liant ESARC Evolution et les banques

L’idéal est bien sûr de faire appel à différentes sources de financement.

Le salaire des apprenti :

  Moins de 18 ans 21 ans et plus
1ère année 370,07€ (25% SMIC) 784,54€ (53% SMIC)
2ème année 547,70€ (37% SMIC) 902,96€ (61% SMIC)
3ème année 784,54€ (53% SMIC) 1 154,61€ (78% SMIC)