Le métier de vendeur est par sa nature très hétéroclite. Il regroupe plusieurs réalités et professions différentes. Un vendeur est un professionnel qui peut exercer dans des secteurs variés, comme l'automobile, le luxe ou encore les multimédias. En quoi consiste concrètement ce métier et comment faire pour devenir vendeur ? ESARC vous explique tout dans cet article

En pratique, le vendeur est un professionnel polyvalent qui s’occupe de plusieurs tâches au quotidien.

Le vendeur, un conseiller attentif et réactif

Un vendeur est un professionnel de la vente qui réalise de nombreuses missions au quotidien. Il conseille les clients qui se présentent dans la boutique et les oriente vers les meilleurs choix en fonction de leurs besoins. Il se montre disponible et réactif, tout en connaissant parfaitement bien les produits disponibles dans son office. Le vendeur est un véritable expert dans les produits qu'il vend. Il fait également figure de vitrine de la marque face aux clients puisqu'il est le premier interlocuteur face au consommateur quand il franchit le seuil de la boutique.
Très attentif au quotidien, le vendeur est présent dans tous les magasins, grandes surfaces et boutiques. Il s'agit d'un métier très courant et toujours en vogue. Le nombre d'embauches ne désemplit pas, avec une envie de former en interne les jeunes vendeurs pour les faire évoluer rapidement. Les tâches attribuées au vendeur dépendent à la fois du type de produits qu'il vend et de la taille du magasin.
Le rapport au client a une importance cruciale dans le métier de vendeur. Ce dernier sait appréhender la moindre situation d'hésitation ou d'interrogation de la part du client, sans pour autant paraître intrusif. Il fait partie intégrante du processus d'achat et sait se positionner comme un conseiller personnalisé pour aider le client à obtenir toutes les informations qu'il souhaite sur sa recherche. Une fois que ce dernier a choisi les produits qu'il veut acheter, le vendeur intervient pour encaisser le paiement.
Le vendeur est donc présent du début à la fin de l'acte d'achat, dès l'entrée du client jusqu'à sa sortie. Il joue le rôle d'accompagnateur dans la transaction, avec un accent tout particulier mis sur la sélection des produits les plus adaptés.

Le vendeur, un gestionnaire de boutique polyvalent

En plus de s'occuper de renseigner et d'accompagner chaque client, le vendeur s'occupe de la boutique et des rayons. Il vérifie que tout soit bien en place dans les vitrines et veille à l'esthétique de la présentation. Il fait également figure de bras droit pour le manager dans la préparation des commandes, la gestion des stocks et des finances. Parfois il s'occupe également d'entretenir le magasin en collaboration avec d'autres salariés de la boutique.
Vous l’aurez aisément compris, le vendeur est polyvalent et a de multiples tâches à accomplir chaque jour. Il ne se cantonne pas uniquement à vendre des produits. Cette grande polyvalence rend le métier très enrichissant au quotidien et explique pourquoi de nombreuses personnes souhaitent se tourner vers ce secteur.
Bon à savoir : un vendeur qui travaille dans un petit commerce sera généralement plus polyvalent que dans une grande surface où il est spécialisé dans un certain type de produits. Dans un petit commerce, le vendeur prend souvent en charge plusieurs activités comme l'étiquetage, la disposition des étalages et le tri des marchandises. Cela en plus de connaître tous les produits du magasin.

Métier de vendeur : les avantages et inconvénients

Si vous vous intéressez au métier de vendeur, vous vous demandez sans doute quels sont les avantages et les inconvénients à exercer cette profession. Métier exigeant au quotidien, le poste de vendeur nécessite bien souvent d'organiser son temps de travail de manière variable. Vous pourrez donc être amenés à travailler les week-ends et les jours fériés, surtout en période de fête où les achats sont nombreux. Le samedi est par exemple un jour de la semaine très intéressant pour les commerces qui enregistrent un chiffre d'affaires important. Vous devrez donc être présent pour répondre aux interrogations des clients et les accompagner dans leurs achats.
Parmi les atouts du métier de vendeur se trouvent les grandes perspectives d'évolution. Même un vendeur débutant et peu diplômé peut envisager d'évoluer assez rapidement et d'avoir de nouvelles responsabilités valorisantes. Notez tout de même qu'être vendeur nécessite une bonne condition physique. Vous devrez en effet être debout la majorité du temps et vous déplacer dans les rayons.

Vendeur : ses compétences et qualités

Qu'est-ce qu'un bon vendeur ? Les qualités de ce professionnel sont multiples tant il doit avoir plusieurs casquettes. Un vendeur a nécessairement le sens de l'accueil et du contact. Il apprécie être en contact avec la clientèle et a le sens du service. Il est poli et garde le sourire en toutes circonstances.
En outre, un vendeur connaît tous les produits qu'il vend. Par exemple, s'il est spécialisé dans la vente de produits de luxe, il doit connaître parfaitement bien les avantages de chaque produit et cerner quels sont les profils les plus intéressés par chaque produit. De cette manière, il peut conseiller au mieux chaque client et l'orienter vers les meilleures solutions en fonction de son profil et sa recherche.
Le vendeur a également d'autres qualités qui sont autant de compétences et savoir-faire aiguisés au fur et à mesure de l'expérience dans ce métier :

  • la faculté d'appréhender les besoins et préoccupations du client et une forte empathie pour s'identifier à lui,
  • une grande autonomie et un comportement organisé, responsable,
  • la capacité à bien gérer son temps et ses priorités sans se perdre dans son emploi du temps,
  • un sens aiguë de l'organisation,
  • une rigueur à toute épreuve,
  • l'esprit d'équipe,
  • le sens de la négociation,
  • le sens du challenge puisque le métier de vendeur implique généralement des objectifs de résultats avec une date d'échéance.

Comment devenir vendeur ?

Comment procéder pour devenir vendeur ? Plusieurs possibilités s'offrent à vous, notamment en suivant des études courtes après le baccalauréat.
Après la classe de 3e vous pouvez par exemple vous tourner vers un CAP commerce d'une durée de 2 ans. Le bac professionnel nécessitera 3 ans d'études après la 3e, dans la vente ou le commerce.
Après le baccalauréat, vous avez la possibilité de préparer un BUT ou un BTS dans le secteur commercial. Plusieurs formations en une année sont également possibles. Tout dépend en réalité de vos objectifs et du poste que vous souhaitez exercer. Il est certain qu'un recruteur sera plus sensible à un CV mentionnant un BTS MCO ou une autre formation après le bac dans le commerce.
Chaque année, les recruteurs sont très nombreux à rechercher des profils de vendeurs, qu'ils soient débutants ou plus expérimentés. L'avantage du métier de vendeur est qu'il comprend une palette de métiers différents, avec des embauches dans tout type de commerce : mode, bricolage, alimentation, multimédia, beauté. En tant que jeune diplômé à la recherche d'un poste de vendeur vous trouverez forcément votre bonheur dans une structure qui embauche. Il peut s'agir d'un supermarché ou hypermarché, d'une grande chaîne de magasins ou d'une petite boutique de quartier.

Quelle formation pour devenir vendeur ?

Si vous souhaitez vous tourner vers le métier de vendeur, vous pouvez choisir une formation parmi les nombreuses possibilités qui vous sont offertes. Un CAP employé de commerce pourra vous aider à intégrer ce secteur professionnel mais n'offrira pas forcément de réelles perspectives d'évolutions.
Si vous souhaitez évoluer rapidement et acquérir de nouvelles responsabilités et un meilleur salaire vous pouvez privilégier un Bac Pro commerce. Pour vous donner encore plus de chance d'évoluer rapidement dans le métier, un BTS MCO ou un BTS NDRC (Négociation et Digitalisation de la Relation Client) est un excellent choix. D'une durée de 2 ans après votre baccalauréat, cette formation vous permet de vous spécialiser dans un secteur en particulier. En outre, vous pouvez faire vos études en formation initiale ou en alternance pour plonger rapidement dans le monde de l'entreprise.
Pour des formations plus poussées, libre à vous de choisir de passer une licence dans la vente, un bachelor vente voire même un Master en vente (qui vous donnera un niveau bac+5 dans ce secteur).

Quel est le salaire moyen d’un vendeur ?

Quel est le salaire d'un vendeur ? En règle générale, un vendeur débutant perçoit un salaire égal au SMIC. Au salaire de base viennent souvent s’ajouter des primes, qui constituent une source de motivation supplémentaire au quotidien. Les primes comprennent en principe des commissions et des pourcentages sur les ventes réalisées. Avec l'expérience dans le métier, vous saurez comment mettre toutes les chances de votre côté pour augmenter cette part de votre revenu.

Quelles perspectives d’évolution pour un vendeur ?

A ses débuts un vendeur doit savoir faire ses preuves pour démontrer toute l'étendue de ses compétences. Au fur et à mesure qu'il acquiert de l'expérience, il peut rapidement évoluer. Les postes qui lui sont accessibles dépendent du domaine spécifique dans lequel il travaille. Il s'agit généralement des postes de manager de rayon et d'attaché commercial. Après plusieurs années en tant que vendeur vous pourrez également gérer une équipe, voire même gérer un magasin. De quoi vous donner de nouvelles responsabilités et vous challenger au quotidien.