Comment trouver une entreprise pour son alternance ?

Strasbourg
Intégrer une formation en alternance, c'est faire le choix d'une formation professionnalisante et souvent, mettre un premier pied dans le monde du travail. Trouver un poste dans une entreprise requiert malgré tout une recherche méthodique. Jennifer Lienhart est chargée des relations entreprises à l'ESARC Strasbourg où elle coache les étudiants en recherche d'alternance ou de stage. Voici ses quelques conseils. La première étape indispensable selon Jennifer Lienhart, consiste à bien réfléchir à ce que l’on recherche. Il s'agit en effet de commencer par définir le type d'entreprise ainsi que le type de poste que l'on convoite.
Jennifer Lienhart - ESARC école BTS à Strasbourg

« Il faut se poser la question de l'entreprise recherchée en termes de taille et de missions mais aussi de qualité de vie au travail ou encore de réputation, suggère Jennifer Lienhart. Les éléments qui vont parler peuvent être variés : ça peut être l'envie de travailler dans un grand groupe, l'envie de réaliser des missions spécifiques ou encore l'aspect géographique, les évolutions possibles ou la marque employeur.  Il faut penser à ce qui nous plaît et quelles sont nos motivations. »

Au sein d'une même filière les postes envisagés peuvent être nombreux. « Dans le secteur de l'immobilier certains pensent directement aux agences immobilières, agences de copropriété et syndics. Toutefois, une grande entreprise occupant de nombreux locaux dispose aussi d'un service qui gère l’utilisation, les achats, les ventes et les locations de locaux. Ça peut aussi être dans une banque. L'immobilier ce n'est pas que ce qu'on voit à la télévision, il faut s'ouvrir », explique la professionnelle.

Le choix de l'entreprise peut aussi être directement lié aux hobbys de l'étudiant. « Quelqu'un qui aime le sport pourra, par exemple, tenter sa chance auprès d’entreprises telles que Puma ou Columbia. Il est donc important de réfléchir à ses goûts, à ses activités », insiste Jennifer Lienhart. « C'est important parce que trouver un poste qui nous plaît, c'est ce qui nous donne envie de nous lever le matin. »

Faire le point sur ses envies et son projet permet ainsi de cibler les entreprises à contacter. Cette première étape avant de se lancer dans les candidatures est essentielle pour ne pas s'épuiser et entamer sa motivation. Cela permet aussi de personnaliser sa candidature. « Vous aurez plus de chances de convaincre le recruteur car c'est ce qui vous motive », explique la chargée des relations entreprises.

Rechercher des offres

Une fois sa cible définie, vient le moment de chercher les offres existantes. Cela peut-être sur des sites tels que Pôle Emploi ou Cap Emploi mais également des sites plus spécialisés tels que Welcome To The Jungle ou Alsace Tech, selon le domaine visé. « A l'ESARC nous avons créé un petit annuaire avec tous les sites généralistes mais aussi spécifiques par type d'emploi, afin de les aider dans leurs recherches », détaille Jennifer Lienhart. Les réseaux sociaux et notamment LinkedIn sont également des plateformes à consulter. Il est aussi possible de se rendre dans des salons de recrutement et jobs datings.

Si aucune offre ne correspond aux critères retenus, la candidature spontanée peut être une bonne alternative. « Il y a énormément d'étudiants qui trouvent par ce biais-là », assure Jennifer Lienhart.
Pour ça, la chargée de relations entreprises conseille malgré tout de bien étudier les annonces existantes dans le domaine afin de savoir les compétences, soft skills ou expériences qui peuvent être attendues par les entreprise et ainsi réaliser une candidature personnalisée.

Rechercher offres emploi - ESARC école BTS à Strasbourg

Une candidature soignée et personnalisée

Candidature - alternance - ESARC école BTS à Strasbourg

Le CV et la lettre de motivation restent, à ce jour, des éléments essentiels lors d'une candidature à un poste. « Il faut se mettre à la place du recruteur et se demander ce qu'il va chercher comme informations. Sur le CV il s'agit surtout du diplôme, de la recherche d'un poste en alternance et du rythme de l'alternance », explique la professionnelle. Surtout, il est indispensable selon elle, d'axer sa candidature sur ses compétences. « Ce sont elles qui vont déterminer l'employabilité », assure Jennifer Lienhart qui se veut rassurante : « Souvent les étudiants minimisent ce qu'ils ont fait. Les compétences peuvent avoir été acquises lors de stages mais aussi sur des périodes de loisirs, dans des associations, dans la pratique d'un sport ou d'une activité artistique. Ces compétences vont être détectées par l'employeur car elles sont transposables sur le plan professionnel. » Et d'ajouter : « Il faut essayer de séduire l'employeur, parler son langage et se mettre dans la posture où l'on propose un service. Vous n'êtes pas que des étudiants qui avez tout à apprendre. »

Afin d'attirer l'attention du recruteur il peut être intéressant de répondre au mieux à ses besoins. Pour ça, il est indispensable de se renseigner sur l'entreprise, ses activités, son marché, son actualité ou encore son positionnement vis-à-vis de ses concurrents. « Il s'agit aussi de regarder comment l'entreprise parle d'elle, s'adresse à ses parties prenantes, ses clients, ses collaborateurs. Voir ce qu'elle recherche dans ses différentes annonces et le mettre en miroir dans son CV et sa lettre de motivation. »

Cette personnalisation de la candidature peut faire la différence auprès du recruteur. « On ne commence pas sa lettre en parlant de soi et de son besoin mais de celui de l'entreprise pour ensuite montrer que l'on a des choses à faire ensemble grâce à ses compétences », conseille Jennifer Lienhart. « Il n'y a donc pas de lettre de motivation ou de CV type, c'est la personnalisation qui va vous distinguer. »

La candidature ne s'arrête pas là

Une fois son CV et sa lettre de motivation envoyés, le travail n'est pas pour autant terminé. Il est essentiel de suivre ses candidatures. Ça commence par bien répertorier toutes les entreprises où l'on a postulé pour ne pas s'y perdre, et par effectuer des relances lorsque l'on n'a pas de réponse.
Répertorier ces informations permet aussi de se tenir prêt à répondre aux entreprises en cas d'appel téléphonique. « Parfois les étudiants ne sont pas renseignés sur l'entreprise, n'ont pas pris de note et ne savent plus auprès de qui ils ont postulé, donc ils ne savent pas qui les appelle. Il ne faut non plus oublier de prendre les coordonnées de la personne qui téléphone », témoigne Jennifer Lienhart.

Candidature - ESARC école BTS à Strasbourg

Il faut ensuite ne pas oublier de préparer un éventuel entretien. « La première impression va compter. La tenue vestimentaire, la coiffure et la posture mais aussi le contact visuel ou la prise de notes ont de l’importance », constate la professionnelle. Là aussi, faire des recherches sur l'entreprise permet de bien se préparer. Préparer des questions, c'est montrer sa curiosité et son intérêt pour l'entreprise et le poste.
Enfin, une fois l'entretien passé, Jennifer Lienhart recommande de remercier l'interlocuteur, notamment grâce à un mail, tout en rappelant que l'on reste joignable.

L'ESARC accompagne les étudiants dans leur recherche

Parce que chercher un employeur est une démarche qui peut angoisser, l'ESARC accompagne ses étudiants à la recherche d'une entreprise pour effectuer leur alternance.
Jennifer Lienhart effectue ainsi des sessions de coaching en ligne. D'autres sessions dispensées par d'autres campus sont également accessibles pour les futurs étudiants strasbourgeois afin de multiplier les créneaux. « Il y a un véritable suivi de chaque personne. Une fois qu'ils sont admis, ils ne se sont pas seuls. Notre équipe est là pour les accompagner et le sera encore, une fois qu'ils seront en entreprise. On est dans l'empathie, le but c'est de les gagner en maturité et en en autonomie », affirme-t-elle.

Vous souhaitez candidater et intégrer un BTS à ESARC Strasbourg ?