Écotourisme : la bonne alternative pour un tourisme plus responsable.

Bordeaux
Après une rude année, les Français ont souhaité profiter de leurs vacances. Dès lors, se pose la question suivante : où aller, comment et surtout quoi y faire ? On touche alors au domaine du tourisme et du voyage, et quoi de mieux que lier ces thématiques à celles de l’écologie ? C’est ce que l’écotourisme propose : voyager de manière plus respectueuse de l’environnement. Ce dernier est défini comme un « voyage responsable vers des zones naturelles qui préservent l’environnement, soutiennent le bien-être de la population locale » selon la Société Internationale de l’Écotourisme (TIES). Vous découvrez peut-être ce concept, ou sans le savoir vous appliquez déjà ses principes, toujours est-il que vous devez sûrement avoir des interrogations là-dessus. Eh bien, ne quittez pas la page car vous êtes au bon endroit : on vous propose aujourd’hui un décryptage de l’écotourisme.

L’écotourisme qu’est-ce que c’est ?

L'écotourisme consiste à unir la conservation des territoires, les communautés et les voyages durables. Cela signifie que ceux qui mettent en œuvre, participent et commercialisent des activités écotouristiques doivent adopter les principes écotouristiques suivants : 

  • Minimiser les impacts physiques, sociaux, comportementaux et psychologiques.
  • Sensibiliser et respecter l'environnement et la culture.
  • Offrir des expériences positives aux visiteurs et aux hôtes.
  • Fournir des avantages financiers directs pour la conservation.
  • Générer des bénéfices financiers pour la population locale et l'industrie privée.
  • Offrir aux visiteurs des expériences interprétatives mémorables qui contribuent à les sensibiliser au climat politique, environnemental et social des pays hôtes.
  • Concevoir, construire et exploiter des installations à faible impact.
  • Reconnaître les droits et les croyances spirituelles des populations indigènes de votre communauté et travailler en partenariat avec elles pour les responsabiliser.

 

De beaux points forts…

Il est certain que la pratique de l’écotourisme regorge de d’avantages, elle est bénéfique pour le monde dans son ensemble, compte tenu de la détérioration constante des conditions climatiques. L’écotourisme développe une conscience culturelle et environnementale, il encourage une expérience positive pour les visiteurs comme pour leurs potentiels hôtes et il minimise l’impact du tourisme sur l’environnement. Mais il stimule aussi l’emploi et les opportunités financières pour les populations locales et encourage la conservation des traditions, mais aussi des lieux et environnements en fournissant des avantages financiers et aussi en leur donnant de la visibilité. L’écotourisme est multi-facettes et d’une grande aide dans une multitude de domaines. Dans l'idéal, tous ces efforts profitent à la fois aux voyageurs et aux environnements qu'ils visitent. Les écotouristes acquièrent des connaissances sur les écosystèmes, la biologie et la géologie de sites naturels spécifiques, ce qui contribue à leur tour aux efforts de conservation. 

…mais aussi des désavantages.

Le tourisme conduit inévitablement au développement - même dans le cadre des efforts d'écotourisme. Lorsque les zones naturelles deviennent populaires dans l'industrie du voyage, elles deviennent généralement le site d'hôtels, de fouilles et d'autres activités de l'industrie touristique. Ces activités déplacent parfois les groupes indigènes et les populations locales de leurs terres natales, ce qui non seulement porte atteinte à l'intégrité de ces communautés locales, mais empêche ses membres de bénéficier des avantages économiques d'une industrie touristique en pleine expansion. Outre l'impact potentiel de l'écotourisme sur la population locale, ce secteur peut également avoir des répercussions sur la faune et la flore environnantes. C'est ironique, étant donné que l'écotourisme vise à éduquer les écotouristes et à promouvoir la conservation des habitats naturels, mais, pour certaines espèces, la présence accrue d'humains peut par défaut avoir un impact négatif sur leurs comportements naturels. L'augmentation du trafic piétonnier peut également affecter la qualité du sol et la vie végétale en général, endommageant ainsi l'écosystème global de la zone.

 

Comme tout, l’écotourisme possède des avantages mais aussi des inconvénients, et comme toujours il faut savoir jongler entre les deux afin de protéger notre biodiversité tout en profitant de nos vacances. En tout cas, si vous vous reconnaissez dans toutes les idées mises en avant dans cet article, vous pourrez alors devenir de vrais.es écotouristes ! Vous vous engageriez alors à protéger la biodiversité des écosystèmes, à soutenir les droits fondamentaux et cultures des communautés locales tout en contribuant à leurs économies. Voilà de quoi partir tranquillement en vacances et toujours en respectant notre planète.

Vous projetez de devenir un professionnel du tourisme et d’initier vous aussi des pratiques écoresponsables ?  Découvrez notre BTS tourisme.